Enlèvement de l'Église.

Le Seigneur fait aux siens une promesse formelle : Quand je vous aurai préparé une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jn. 14.2-3).
Dans l'enlèvement au ciel d'Hénoch et d'Élie (Gn. 5.24; Hbr. 11.5; 2 R. 2.1-12) comme dans l'ascension de Jésus-Christ (Act. 1.9-10),
Nous voyons l'annonce de ce qui arrivera pour l'Église à la fin des temps.
Alors, au moment fixé par Dieu, « le Seigneur lui-même, à un signal donné, descendra du ciel et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thess. 4.16-17).
« Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés... la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous nous serons changés » (1 Cor. 15.51-52).
C'est-à-dire que les croyants encore vivants sur la terre lors de l'avènement du Seigneur, sans passer par la mort, recevront le corps glorieux de la résurrection et seront enlevés dans le ciel avec tous les saints ressuscites.
Par contre, les incrédules vivants seront laissés en arrière pour le jugement. Quels que soient les accomplissements successifs qu'on peut voir dans
Mt. 24, on ne peut s'empêcher de citer à ce propos les expressions significatives de Jésus :
« ...au jour où Noé entra dans l'arche... (les hommes) ne se doutèrent de rien jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous.
Il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme.
Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé ;
De deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée.
Veillez donc !» (V. 38-42).
Quand aura lieu l'enlèvement de l'Église ? sera-ce en particulier avant le règne de l'Anti-christ, avant les jugements de La grande tribulation ? (v. ce mot).
Si l'Écriture ne tranche pas cette question dogmatiquement, elle nous paraît cep. y répondre par l'affirmative.
La mise à l'abri de Noé dans l'arche, la sortie de Lot hors de Sodome, donnèrent le signal du jugement, comme le fera, croyons-nous, le départ de l'Église (Luc. 17.27-30).
Une présence jusque-là efficace retient encore la manifestation de L'Antéchrist.
Sa disparition lui donnera enfin libre cours (2 Thess. 2.6-
On a pensé que cette présence est le St-Esprit dans le corps de l'Église.
Lorsque celle-ci, sel de la terre, aura été enlevée, la corruption ne connaîtra plus de bornes.
Le Seigneur d'autre part, promet à l'Église fidèle des derniers temps (Philadelphie) qu'il la gardera « à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre » (Ap. 3.10; le gr. dit même «hors de l'heure» et tes haras).
Plus loin nous voyons les 24 représentants de l'Ancienne et de la Nouvelle Alliance déjà assis sur des trônes et couronnés en la présence de Dieu (4.4), avant que ne commencent les jugements terribles des ch. 6 et ss. L'enfant mâle qui doit paître les nations avec une verge de fer (12.4-6; ceci est dit du Christ et de son Eglise, 2.26-27), est enlevé au ciel précisément avant les 3-1/2 ans du règne de l'Antéchrist (12.5-6, 14: 13.5).
Lorsque le Christ descend sur la montagne des Oliviers, « tous ses saints » sont avec lui (Zach. 14.3-5, parce qu'ils avaient déjà été enlevés en sa présence.
Enfin, nous croyons voir ces mêmes saints déjà glorifiés s'asseoir sur des trônes et juger au début du millénium, au moment où ressuscitent les martyrs de la tribulation (Ap. 20.4).
Sur cette question du moment de l'enlèvement, de nombreux théologiens sont d'un avis différent, estimant qu'il n'aura lieu qu'après la tribulation, lors de l'apparition visible et triomphante du Seigneur.
(cf. R. Pache, Le Retour de Jésus-Christ, 1958, pp 93-113). Sachons attendre dans l'humilité que la pleine lumière se fasse sur ce point, mais surtout soyons prêts afin d'avoir part à cet événement glorieux.
Le Christ viendra chercher les frères, ceux qui sont en Christ, ceux qui lui appartiennent, les vierges sages, les serviteurs vigilants et fidèles, les vainqueurs (1 Thess. 4.13,16; 1 Cor. 15.23; Mt. 25.10, 21; Ap. 3.10-12, etc.).
Enfin, l'enlèvement se fera « en un clin d'œil » ;
Puissions-nous nous trouver alors dans l'état dont parle 1 Jn. 2.28!
OUI, mes enfants, restez unis au Seigneur pour qu`au moment où Il paraîtra, nous soyons remplis d`une joyeuse assurance et que nous n`ayons pas à nous cacher devant LUI !

 

Imprimer