Être et demeurer sous la grâce

Jésus a payé le prix. Il est allé en prison et a souffert. Sans la foi, il n'y a pas de grâce. Sous la grâce, on a vécu l'adoption, on est cohéritier de Christ, on se meut dans l'esprit et on comprend que Dieu est notre Père. Il nous presse d'entrer dans sa grâce, il nous aime, aime, aime....Exemple de la grâce : le fils prodigue (Luc 15). Dieu l'a mis en crise. Ce fils s'est retrouvé seul. De retour chez son père, il a dit : je ne mérite plus d'être ton fils. Le père répond : allez vite chercher un habit, le meilleur que vous trouverez. L'autre fils s'est plaint, le père lui dit : mon enfant tu es toujours avec moi et tout ce que j'ai est à toi.
Demeurer dans la grâce : nous avons hérité l'amour, la confiance de Dieu en nous. Nous sommes fils et filles de Dieu. Tout est grâce : on reste dans la foi et les promesses, on communie avec le Seigneur qui donne le repos, la paix, ce qui déclenche la prière. Se décharger de tout souci, Il faut continuellement se battre contre Satan et revenir à ce repos. Jésus est médiateur entre nous. Il va "geler" la chair, par la repentance, et on peut sortir dans l'esprit. Tout mérite et orgueil est exclu. Versets sur la grâce : I Corint.15:10, Eph. 2:4.

Pasteur Gianluigi Riva